Une Photographie, Une Histoire : "The ride"

The Ride
"Fillettes en vélo dans les rues de Saïgon ( Ho chi minh City) au Vietnam" Guillaume Jack'O Berger

Interview Guillaume Jack'o Berger



ArtPhotoLimited : Cette photographie a été prise dans les rues de Saïgon au Vietnam. Êtes-vous parti dans ce pays en vacances ou en expédition photographique ?

Guillaume Jack'o Berger : Je suis parti début mai 2017 jusqu’au début juillet 2017 pour un périple photographique en Asie à travers 5 pays (Thaïlande, Cambodge, Vietnam, Hong Kong et Japon).

Racontez-nous dans quel contexte cette photo a-t-elle été prise ?

Pour cette photo, je me trouvais dans une petite impasse au fin fond de la banlieue de Saïgon (Ho Chi Minh City) où j'attendais une amie qui avait des choses à régler dans un atelier de confection. Je me trouvais devant cette fabrique, dans cette impasse, quand cette fillette en vélo est d'abord passée une première fois devant moi, puis une deuxième, puis une troisième fois après avoir embarqué la deuxième petite fillette (peut-être sa soeur...). C'est devenu un jeu entre elles et moi. Je pense que ces fillettes, comme les autres gens de l’impasse, ne devaient pas être habituées à voir un "Western Guy" (occidental) dans leur quartier et encore moins dans leur impasse. C'est alors que j'ai dégainé mon appareil photo et que j'ai saisi cet instant, ce qui a beaucoup amusé les fillettes.

Avez-vous pu échanger avec ces deux filles ?

Je n'ai pas réellement échangé avec ces fillettes, en tout cas, pas verbalement, il s'agissait plutôt d'un jeu, des échanges de regards et de sourires, puis de fou rire.

Quelle technique doit-on utiliser lorsqu'on prend une photo en mouvement ?

Selon moi, la meilleure technique c'est l'observation : s'assurer que la lumière est suffisante pour pouvoir travailler avec une vitesse d'obturation suffisamment élevée pour saisir l'instant sans qu'il y ait trop de flou de bouger. Observer la scène et suivre le sujet (plusieurs fois s'il repasse) pour évaluer la vitesse et le meilleur angle de prise de vues ainsi qu'un arrière-plan acceptable.

Le travail pour avoir une image nette doit-il obligatoirement être réalisé en amont via l'appareil ?

C'est préférable... Plus la qualité de la prise de vues est élevée, moins la retouche, et donc les pertes de qualité, seront nécessaires.

Dernière question qui vous concerne plus personnellement, depuis quand avez-vous su que photographe était votre métier de prédilection ?

Je fais de la photographie depuis que j'ai environ 14-15 ans, (j’en ai 45 aujourd'hui). Mon père était reporter sportif, et j'ai eu très souvent l'occasion de le suivre en reportage avec ses photographes avec qui je restais la plupart du temps pendant que mon père faisait ses interviews etc.
Le labo était dans le bureau de mon père dans l'agence du journal, j'ai donc découvert la chimie photographique et sa magie très tôt. C'est à cette époque que j'ai su que je voulais faire ce métier.


Acheter cette photographie