Une Photographie, Une Histoire : "Pelé-Coupe du Monde 1970"

Pelé Brésil-Italie Coupe du Monde 1970
"Pelé lors du match Brésil-Italie (4-1) pour la Coupe du Monde 1970. Lieu de l'épreuve : STADE AZTEQUE Date : 21/06/1970" L'équipe

Photographie de Pelé-Coupe du Monde 1970

Cette photographie a été prise lors de la finale de la Coupe du Monde de 1970 qui opposait le Brésil face à l’Italie.

ArtPhotoLimited : Un match d’exception entre doubles-champions.

Le 21 Juin à 12h, la finale de la Coupe du Monde de 1970 commence : le Brésil et l’Italie, déjà deux fois vainqueurs de la Coupe du Monde, s’affrontent pour le titre. Le match se déroule au Stade Aztèque (Mexique), spécialement conçu pour l’occasion. L’ambiance est à son comble, plus de 107 000 personnes assistent à ce match qui promet du spectacle. Deux écoles se font face : la très offensive Seleçao (Brésil) contre la défensive Squadra Azzurra (Italie).

Il est 12h18, Rivelino, le milieu de terrain brésilien, capte la balle et offre un centre parfait à Pelé, son attaquant. Il s’élance dans les airs pour le réceptionner et ouvre le score d’une tête trompant la défense d’Albertosi. Ce n’est que le début du bal offensif des impétueux Brésiliens. Si en première période les Brésiliens se contentent d’un but, trois se succèdent après la mi-temps : Gerson (66e), Jairzinho (77e) et celui du capitaine Alberto (84e) auquel contribue Pelé. Véritable action collective, ce but débute par une action d’Everaldo qui se défait de 4 Italiens, puis transmet la balle à Rivelino côté gauche qui pique vers le centre du terrain. Aux abords de la surface de réparation, il transmet le ballon à Pelé qui d’une passe décisive sert son capitaine, côté droit. Ce dernier trompe, une ultime fois, d’un coup de pied droit puissant, Albertosi. L’Italie n’a rien pu faire contre un Brésil conquérant. C’est, donc, le Brésil qui s’impose comme champion du Monde pour la troisième fois en quatre éditions.

Le couronnement du Roi Pelé.

A l’aune de sa carrière exceptionnelle, le Grand Pelé termine au sommet de son art. Plus jeune champion de l’Histoire, il devient aussi le premier joueur triple-champion. Ses actions de génie auront marqué les éditions 1958, 1962, 1966 et 1970. Mais Pelé, c’est aussi une force mentale : sérieusement blessé pendant 2 éditions de la Coupe du Monde, il doute. Il revient, pourtant, pour sa quatrième et dernière participation qui lui vaudra sa consécration et en fera un des joueurs de référence.

Acheter cette photographie