Chers clients, nous continuons à assurer les livraisons dans les délais habituels. Tous nos transporteurs assurent une livraison sans contact

Une Photographie, Une Histoire : "Pavillon Barcelone"

Pavillon Barcelone
"Vision personnelle du Pavillon allemand de Barcelone symbolisant la 2ème guerre et ses drames survenue 10 ans après sa construction ..." Pierre-emmanuel Guinois

Interview de Pierre-Emmanuel Guinois



Un bâtiment emblématique de l'architecture des années 1920.

    Le Pavillon de Barcelone est la construction à l'identique du pavillon allemand édifié expressément pour l’exposition internationale de Barcelone, ayant eu lieu entre 1929 et 1930. Il a été créé par l’architecte allemand Mies Van der Rohe, dont le travail se caractérise par des formes épurées et l’utilisation intensive du verre, de l’acier et du béton. Le pavillon a été démantelé à la fin de l’exposition, mais une réplique a été reconstruite entre 1983 et 1986 au même endroit.

Le bâtiment contraste radicalement avec les constructions aux alentours. L'alliance de formes simples et de matériaux luxueux comme le marbre, le travertin ou l'onyx rouge, font du Pavillon allemand l'un des monuments les plus emblématiques de l’histoire de l’architecture moderne. La structure est constituée de huit poteaux en acier portant le toit plat de l’édifice reposant sur un large socle longeant le bassin, le tout agrémenté de plusieurs baies vitrées.

La visite de ce monument vous a particulièrement marqué et a donné naissance à cette photographie.

   Amateur d’architecture, le Pavillon de Barcelone s’est immédiatement imposé comme une évidence pendant mon voyage à Barcelone. Merveille de géométrie, j’ai été subjugué par l’imbrication extérieur/ intérieur du pavillon. Je suis resté un long moment assis à divers endroits du monument juste pour contempler et attendre un moment propice à des prises de vue. Il fallait que les ombres et lumières soient en parfaite adéquation avec les sentiments que je ressentais.


  Vous avez retouché la photographie pour lui donner un sens historique.

   J’ai tout de suite aimé la géométrie du Pavillon mais l’étape la plus importante reste toutefois l’interprétation et la modification des photos que je fais. L’image passe par le prisme de mon état d’âme et je la façonne alors pour qu’elle se conforme à ce que j’imagine. J’ai souvent pour volonté de casser la réalité et de donner à mes photographies des aspects de peinture, ce qui rend plus palpables les émotions que je souhaite véhiculer. La photographie est pour moi un exutoire qui me permet de déverser mes sentiments.

  Ainsi, une fois rentré, devant mes photos, l’idée de « lieu annonçant les horreurs à venir » s’est imposée à moi. Le bassin ne pouvait être que rouge de sang et la lumière devait être la plus froide possible. J’ai commencé les retouches pour arriver au résultat que vous voyez. Et c’est pourquoi, j’ai rempli le bassin « de sang » afin de symboliser une prémonition aux événements qui surviendront quelques années plus tard. En effet, à l’époque de la création du pavillon, l’Allemagne se trouvait au plus mal. Trois ans après, Hitler commençait d’ailleurs à prendre emprise sur le pays. Dix ans après la construction du pavillon, le pays rentrait en guerre.

 

Acheter cette photographie