Stéphane Loeber-Bottero

Photographies

Repères biographiques :
Ingénieur de formation, le travail sur la lumière, l’architecture, le cadrage, passionnent Stéphane Loeber-Bottero depuis le milieu des années 1970 où il s’initie à la photographie.
Ses nombreux voyages et ses séjours aux Etats-Unis contribuent au mûrissement de son approche artistique et photographique.
Après avoir réalisé un ambitieux projet photographique à Venise durant plus de douze ans, accompagné dans sa recherche par des amis artistes, plasticiens, musiciens ou photographes, il décide en 2001 de donner une dimension publique à ses oeuvres.
Il expose ses « Venise – Nocturnes » de 2001 à 2009 : à la Galerie Bernheim-Jeune à Paris, au Salon d’Automne, au Théâtre d’Epernay, notamment.
Depuis, il décline ses «Nocturnes» à New-York, Los Angeles, Amsterdam, Londres, Paris…
En parallèle à ses visions nocturnes, Loeber-Bottero se consacre au portrait et à des séries en noir et blanc.
Il propose des tirages limités avec la collaboration technique du laboratoire parisien Picto.

Ouvrages :
"Venise, la nuit / Night in Venice" ouvrage de photographies de Loeber-Bottero, bilingue français / anglais, aux Editions Gourcuff Gradenigo, 270 pages, 170 photographies.
Pendant plus de douze ans, le photographe Loeber-Bottero a parcouru le labyrinthe de la Sérénissime pour construire sa vision d’une Venise poétique et insolite. Ses photographies, faites au coeur de la nuit, rendent ainsi compte d’une atmosphère silencieuse, rarement troublée par une présence humaine.
Le livre s’organise autour de promenades nocturnes qui invitent chacune à la rencontre avec des lieux inspirés, nobles ou populaires, fastueux ou modestes, sacrés ou profanes.
Le lecteur est ainsi amené à rentrer progressivement dans le mystère de Venise, et son regard s’en trouve modifié.
"Venise, nocturnes" aux Editions Artlys, 127 pages.
Venise se révèle une source d'inspiration inépuisable pour les écrivains et poètes du monde entier. Cette anthologie qui puise dans la littérature et la poésie du 17ème siècle à nos jours met en valeur l'insatiable fascination exercée par cette ville la nuit, car Venise revêt alors une atmosphère énigmatique et mystérieuse.
Sans prétendre à l'exhaustivité, cette anthologie suggère l'incroyable force d'inspiration de la cité sur les artistes. Des auteurs incontournables s'en sont nourri : George Sand, Gabriele D'Annunzio, Henri de Régnier, Casanova, Thomas Mann ou Marcel Proust, entre autres. D'autres, plus méconnus ou moins lus de nos jours, viennent ponctuer de leurs visions ou de leur analyse sensible ce parcours.
Venise n'est-elle pas restée le « sublime labyrinthe » au cœur duquel on aime à s'égarer ? Tout être féru d'art et de beauté où l'étrangeté n'est pas absente, ne reste jamais indemne d'une plongée au cœur des nuits de Venise.
De Goldoni et Casanova, à Philippe Sollers et Claudie Gallay; en passant par Byron, Wagner, Proust ou Hemingway, nombreux sont les artistes, poètes, romanciers ou musiciens, vénitiens de naissance ou de coeur, mondains ou solitaires, à avoir chanté le charme de Venise, la nuit.
Couchers de soleil sur la lagune, soirs d'opéra à la Fenice, errances mélancoliques dans les calli, fins de soirée au Florian, leur regard amoureux a sublimé au fil des siècles l'image de la Venise que nous rêvons aujourd'hui.

2001 Théâtre d'Epernay [40 photographies]
2003 Salon d’Automne, Paris
2004 Galerie Bernheim-Jeune , Paris 8ème [47 photographies dont un important triptyche]
Hype Gallery, Palais de Tokyo, Paris
Galerie L’Ecu de France, Viroflay [16 photographies]
2005 Salon d’Automne, Paris