philip corsant-colat

coucher de soleil

Depuis 1980, je mène de front deux activités, celle de publicitaire dans les 4 plus grandes agences internationales (Saatchi, Publicis, Young&Rubicam, DDB) et celle de photographe sur 3 univers : La nuit, Architecture et Paysage, Portrait Corporate et Events. Mon choix artistique se porte souvent sur de la pose longue en Archi et paysage et en mixant ou pas, lueur naturelle nocturne et artificielle. De l'argentique au numérique, je suis resté fidèle à Nikon et je ne sors jamais sans mes lumières Prophoto au risque de me sentir nu. J'ai un rituel quotidien du matin accompagnant mes trois cafés, celui de regarder et d'analyser des images de photographes grace à de nombreux sites dédiés, démarche indispensable à l'inspiration et à l'autocritique. Je n'ai pas de mentor en particulier mais davantage des coups de cœur. Sur les années 80 et 90, mes références furent Guy Bourdin, Uwe Ommer... Sur le début des années 2000, Peter Lindbergh, Bettina Rheims... Et aujourd'hui, je découvre des pépites sur Behance ou Insta au travers de jeunes photographes Chinois, Turc, Américains et Européens.

Faute de temps, je n'ai pas eu la possibilité de m'inscrire à des concours.

Expo à la "Galerie" en 2013 à Deauville.
Deux ventes aux enchères en Sept 2016 et Sept 2017 organisées par la Maison de vente TRADART et sous le maillet de Maître Fattori sur 8 dibonds 80x120 adjugés entre 1400 et 2600E.