Fabrice QUIGNETTE

Series

BLACK & WHITE

Série de 2 photographies

BICHROMIES

Série de 4 photographies

Paris by light

Série de 3 photographies

A la base graphiste (et dessinateur de BD à ses heures en free-lance), nourri du monde de la Publicité (son père fut Chef de Studio à Publicis Étoile) où il côtoiera nombre de Photographes et Directeurs Artistiques, Fabrice QUIGNETTE à occupé les bancs de l'École Normale de l’Éducation Nationale (où il a appris par exemple la sculpture ou a maitriser le tirage en labo noir et blanc) puis Panthéon Sorbonne.

Viendra ensuite l'expérience obtenue dans les stages en entreprises de DAO/Infographie, de trucage vidéo et le monde de l'édition/impression (et maitrisera d'ailleurs quelques aspects de l'après-prise de vue comme Quadri, impression laser, opposition des 2 mondes synthèse additive/soustractive, etc..).

Son père l'initiera dès 6 ans au cadrage, aux lumières de fin et début de journée, à l'économie des prises de vues des capacités de l'argentique, son instinct du réglage et du cadrage, du Polaroid et de la chambre noire, des diapositives, des cyanotypes, procédés anciens et autres curiosités comme le tirage positif sur le papier Ozalid des architectes de l'ancien temps…

Il démarre ses Bichromies en 1985, qui ne sont à cet instant-là que des tirages personnels noirs et blancs qu'il colorise ensuite à la main (ce qui vaudra d'ailleurs la pochette de disque du groupe Koala's Party )

2005 marque le démarrage des premières expos personnelles , encouragées rapidement avec par exemple un 3e prix, ainsi qu'un prix du jury, du Festival Photographique de Cannes, et il rééditera une 5eme place quelques années ensuite
Il croisera plus tard le chemin de nombreux artistes, dont Marie-Paule Deville Chabrolle, sculptrice de la Marianne de l'an 2000, deviendra ami avec Frédéric Barzilay, dernier photographe humaniste dont il possède quelques œuvres signées, et partagera sa passion et ses conseils du Nu féminin;
il aura l’occasion d’échanger ensuite avec quelques photographes étrangers ou issus de la Fédération Photo de France, et également avec Willy Ronis lors d'un salon photo lors des derniers mois de la vie de ce dernier.

Il refuse aujourd'hui le dictat du "beau" et privilégie le "j'aime/j'aime pas", et sans être mellonâtre ou misonéiste, préfère maitriser 100 % de son équipement actuel plutôt que 10% de celui d’un matériel trop sophistiqué, privilégie l'émotion et le cadrage plutôt que le "beau exotique et chic" trop facile à ses yeux, affectionne de se fondre dans le décor, de garder un regard d’enfant et de faire apparaître des beautés d'âme, d'humour ou de paradoxe -quelques fois humoristique- que personne n'aura su voir au travers du cœur, comme le dit si bien Saint Exupéry.

Après avoir été remarqué par la Fédération Photo de France par un 4eme prix National du livre photo, il a inscrit à son palmarès d’autres Prix ou des sélections à des Biennales, ou exposé en solo au Palais de l'Unesco Paris 7 (30 tirages 120x80) ;

il a été Sociétaire de la Société des Beaux Arts de Choisy le Roi, et est désormais en Cotation Drouot et au Dictionnaire des artistes Côtés.

Il a créé le Festival Photo des Femmes en Alfortville avec la bénédiction de son ami Député Luc Carvounas, Festival et concours photo féminin exclusivement, qu'il a reconduit durant 4 ans et qui a servi de tremplin à de jeunes artistes talentueuses, et également produit un calendrier numéroté A3 Fine Art des Chefs de l’Académie Internationale des Toques Blanches à la demande de son ami et Président le Chef Pierre-Dominique Cécillon au bénéfice de l’opération humanitaire des « Nez-Rouges »

On peut citer également la charte photo en bichromie d’un candidat pour une campagne municipale, de nombreux logotypes d’entreprises, des affichages, etc..

A ce jour, il est régulièrement Juge Photo pour des club photos amis, est Président d'Alfortville Photo Club où il enseigne la post production (Adobe, etc...) ou bien les bases simples du modelage lumière en studio photo, et travaille en collaboration avec d'autres associations ou Clubs, comme par exemple au bénéfice des Restos du Cœur lors des 60 ans d’Alfortville Photo Club.

Il a été remarqué par Marie Berry, sœur du comédien dans le cadre d’une campagne humaniste pour le Don d’organes.

Il redémarre depuis quelques mois de nouvelles créations, exclusivement en numérique, et explore la photo Urbaine, le Nu et la passerelle photo/peintures, à la croisée des chemins de ces 2 mondes qu'il affectionne, la photo et les productions dessinées ou peintes.

Fabrice QUIGNETTE à été distribué par:

Galerie Art Génération , Paris IV
Galerie Artisti, Rueil Malmaison
Galerie Place to Be, Lyon
Valérie Van Dijk Derek AlexanderGallery, Saint Martin, Guadeloupe

Aujourd'hui il est distribué par Galerie Art & Miss, Paris III (Marais, à deux pas du Musée Picasso) et n'a pu accepter à ce jour et par manque de disponibilité la possibilité d'exposer à New York malgré la proposition de 2 galeries de Broadway

Textes de référence :

" La première photo de Fabrice que j’ai vue,
…..au premier regard…C’était tout gris.
Mais comment dire…un gris d’annonce, l’annonce d’un espace poétique qui s’ouvre.
Un gris profond presque noir, comme l’encre des estampes, c’était la terre.
De là, s’élevait une multitude d’autres gris, translucides, diaphanes,
Subtils, limpides, fluides, ou nacrés, j’avais traversé les nuages.
Le gris le plus lumineux prenait fin, en exhalant la note claire et haute d’un… presque blanc, si transparent, si cristallin qu’a n’en pas douter j’étais dans le plus pur des ciels.
Et là soudain éclatait un rouge, une unique note rouge suspendue dans le ciel.
Un rouge comme un cri de surprise ou un ballon d’enfant.
Depuis dans les bichromies de Fabrice, je retrouve toujours ce voyage méditatif dans les Gris et l’éblouissement de la note de couleur.
Ses photographies c’est comme dans nos vies.
Dans le cœur du gris, il y a toujours quelque chose de vivant qui palpite…obstiné, tenace comme l’espoir."
4-09-07
Journal d'Atelier de Marie-Paule Deville-Chabrolle :
http://www.deville-chabrolle.com/
Sculpteure de la Marianne de l'Association des Maires de France, An 2000 (Modèle, Laetitia Casta

NICE-Matin
Mardi 24 Juillet 2007
Saint-Laurent-du-Var
Le monde en bichromie , exposition
"Dans un monde immortalisé en noir et blanc, se détache un trait de couleur : rouge ou bleu le plus souvent, central ou dissimulé, au gré de l'envie de l'artiste. Tel est l'univers photographique de Fabrice Quignette dont les clichés sont actuellement exposés sur les murs de la Direction Départementale Jeunesse et Sport.
Si Fabrice Quignette n'expose que depuis octobre 2005, il a toutefois derrière lui une longue expérience de la photographie. Et de la bichromie qu'il développait déjà à partir d'images en noir et blanc prises avec un appareil argentique. Le développement du numérique et le traitement des images lui ont offert de nouvelles possibilités.
Mais l'artiste reste avant tout un poète de l'image. « Je veux rendre l'émotion de l'instant, retranscrire ce qu'il y a d'émouvant sur le plan des sentiments humains. Je mets en avant un détail humoristique, beau ou au contraire qui évoque de la tristesse. »
Les photos d'exposition sont conçues en deux temps. Il y a d'abord la prise de vue. Elle peut avoir lieu à n'importe quel moment, l'artiste se promenant la plupart du temps avec son appareil, prêt à déclencher. Viennent ensuite le travail sur l'ordinateur et la recherche d'un contraste ou d'une nouvelle émotion.
Cette quête lui a déjà valu, en deux années, une reconnaissance artistique avec un 1er prix obtenu à l'occasion du 72e salon organisé par la Société Régionale des Beaux-Arts de Choisy le Roi et un 3e prix, ainsi qu'un prix du jury, du Festival Photographique de Cannes."
Tirage : 130 000 ex
V.J.

Fabrice Quignette, un des lauréats de nos salons
Sociétaire de la SRBA depuis longtemps, il s'est fait un nom et un prénom parmi nos exposants par son choix singulier d'une technique photo et son regard très aiguisé et sensible sur le monde qu'il parcourt : il nous restitue le coeur de la cible qu'il a touché avec sa flèche électronique de façon très personnelle. Mais lui-même n'a-t-il pas été touché auparavant?
En plus du noir et blanc, ses couleurs sont choisies avec sobriété mais ses sujets sont très variés.
Joëlle Périgaud, Présidente de la Société Régionale des Beaux Arts
__
"Par la dynamique de perspectives extraordinaires et parfois même extravagantes Fabrice Quignette libère les monuments ou les ouvrages des villes de leur rigidité déprimante. Par la subtilité d'un détail, il introduit l'humain où il n'est plus que fantôme. Ses paysages ne sont pas descriptifs ils invitent à pénétrer leur mystère. Il ne dénonce pas la laideur, il la "dit" avec une infinie douceur. Fabrice Quignette n'est pas seulement un grand photographe par sa technique. Il dépasse la magie du cadrage. Il magnifie l'immobilité de ses sujets pour en extraire la beauté. Il faut aimer passionnément la vie pour savoir l'apprivoiser avec autant de délicatesse. Merci."
M- L-V (UNESCO) 05/2005
----
"Une expo reposante, où grands et petits peuvent projeter au gré des images souvent intemporelles, leurs sensibilités et leur histoire.
Le Bouillon de Culture de notre quotidien recèle bien souvent des trouvailles à peine dissimulées pour qui sait les voir,
décalées et pleines de poésie, d'humour, de nostalgie, d'émotions qui sont "révélées" pour cette occasion,
sous le microscope -pas si "objectif" que cela- de l'Artiste.
Fabrice QUIGNETTE utilise une technique et un cadrage familiers pour faciliter une double lecture de l'image,
d'abord globale quant à l'équilibre graphique,
ensuite plus fine, afin qu'une idée colorée en émerge, en induisant souvent un questionnement, ce qui nous rend actifs quant à l'image...."

Valérie Vandijk, Derek Alexander Gallery, St Martin, Guadeloupe

2011 4eme Ex-Aequo au Prix du Livre d'Auteur National de la Fédération Française de Photographie

2008 5ème Prix au Festival Photographique International de Cannes

2006 3eme Prix au Festival Photo de Cannes + Prix du Jury (Président, Frédéric Altman)

2011 Jury pour les Rencontres Artistiques de Villecresnes

2010 1er Prix attribué par un Jury composé de membres de la FPF,
Urssif 18, FIAP au Salon CPC Alfortville, thème "Le Bleu" et 2nd Prix du Public, thème "l'humour"

2010 Jury pour les Rencontres Artistiques de Villecresnes

2010 Sélection Biennale de Cachan et
Sélection Salon Art Expo Joinville le Pont

2009 2nd Prix Exposition Internationale Franco-Belge ( 55 ans du CPCA)

2009 Sélection Nationale FIAP

2007 1er Prix (Meilleur Auteur) Salon de Choisy

2007 Sélectionné au Concours FIAP « Tropical Image

International Exhibition » organisé par la Photographic Society of America

2007 Patronné (*) au Concours Fondation Henri Cartier Bresson (*) (Galerie Américaine)

2006 Sélectionné au Concours ACTGV-SNCF, Paris

2005 1er Prix Salon de Choisy le Roi

2005 2eme Prix Salon de Thiais (clichés de Paris en Bichromie)

1985 Seconde place lors de Concours photo argentique

1982 Troisième place lors de Concours photo argentique

2010 Janvier Grand Hall de l'UNESCO, Paris VII ème

2010 Théatre Espace Coluche à Plaisir (78)

2009 Printemps, UNESCO Paris XVème

2008 Invité d'Honneur d'Alfortville

2008 Centre Culturel Rebérioux Créteil

2008 Salon des Arts Associés, Vitry sur seine

2007 Espace Culturel "148" Alfortville

2007 Expo à l’Office du Tourisme de Choisy le Roi

2007 Expo en Juillet et Août à la DDJS St Laurent du Var, Article dans Nice Matin (Juillet 2007)

2006 Expo organisée par le Bureau des arts à l'Institut supérieur de Commerce, Paris

2006 Hotel de Ville de Saint Maurice (94)

2006 Théatre Debussy, Maisons-Alfort

2006 Clinique "l'Amandier", Châtenay Malabry

2005 Le Fief, Villecresnes