Emmanuelle Caron

Emmanuelle Caron

Biographie

Lycéenne, je peine dans ma section d’Arts Plastiques faute de talent en dessin figuratif. Décidée malgré tout à tenir un crayon je fais du dessin technique pendant 6 ans dans un cabinet d'Architecture, puis en agencement de mobilier.
A Nantes, Je crée le premier atelier participatif de rénovation et création d’objets et de mobilier, Idées A Elles. Pendant 3 ans, j’accueille des citadins en mal d’atelier et les aide à concrétiser leur projets par mon apport technique et artistique.
J’y expérimente différentes techniques, sculpture, mosaïque classique, reproduction de toiles.
Puis, je découvre la photographie...
Je débute avec un petit appareil compact lors d’un voyage à New York. Je photographie de manière boulimique l’Architecture, les gens dans la rue, les animaux, le ciel nocturne.
Plus tard, je découvre Paris, mal-aimée et surtout méconnue.
J’y prends une photo en particulier, “Paresse à Paris”, qui me donne envie de montrer mon travail.
Depuis je voyage, vis et pense avec mon appareil photo, un Nikon D7100, et me passionne pour des projets collectifs, en particulier liés aux refugiés.
Je ne retravaille jamais mes photos, hors lumière et cadrage.
Suite à un autre voyage, à Barcelone, je démarre une série de collages,
résines et peintures inspirée par l’Art Catalan.

Démarche artistique

Emmanuelle Caron nous invite à entrevoir la réalité, à la scruter à travers ses fragments. Des détails, des éclats instantanés qui évoquent plus qu'ils ne montrent.
Gros plans, reflets, elle focalise son regard sur un point à un instant, sans artifice ni mise en scène. La réalité est brute, et ainsi segmentée elle devient plus dure (dans « Cannes sur pilotis », ces pieds martyrisés au nom du tapis rouge, qui disent la vacuité et l'attrait désespérant de la conformité), ou plus poétique (« la vie du fond de mon verre » qui transforme l'ennui des fins de diners en balade onirique, « So Nantes » qui met le ciel à nos pieds).
Dans ces photos la présence humaine n'est souvent que suggérée, elle est sous tendue, à la fois absente et omni présente : on imagine l'épaule d'à côté, la main sur le verre, le visage à l'origine du reflet.
Emmanuelle ne s'extrait pas de son sujet, elle ne regarde pas de loin, elle est dedans, avec ceux qui vivent, que l'on devine à ses côtés. Elle est une photographe engagée dans tous les sens du terme – dans la série We walk together, elle s'engage aux côté des migrants de Calais, elle marche ET photographie, sans que l'un ne soit plus important que l'autre.
Une démarche de la spontanéité que l'on retrouve dans ses collages, peintures et résines. Même goût de l'éclat et des fragments qui, assemblés, racontent une nouvelle histoire, même œil qui entrevoit la poésie contenue dans le petit rien, même art de l'instant qui laisse la goutte de couleur et la résine faire alliance en liberté.

Emmanuelle revendique l'être et le faire sans que son regard de photographe ou de plasticienne ne mette de la distance. Au détour de la vie, elle pratique l'art de la proximité.

Noémi Thépot

Photographies
Galerie Eugène, Laval, du 17 nov au 31 décembre 2016

« Le carré des créateurs », photographies.
Colombes, du 18 au 20 novembre

« La rentrée des artistes », photographies.
Galerie Eugène, Laval, du 1er au 17 septembre 2016.

“Art in the Jungle”, photographies avec le collectif “Art in the jungle”.
Le Carreau, Cergy, du 2octobre au 27 novembre 2016.
39/93,Romainville, 25 mars au 3 avril 2016.
La jungle, Calais, 17 au 20 décembre 2015.

Le gARage, photographies, peintures, collages.
Château-Gontier, 5 au 20 décembre 2015 .

“L’art est aux nefs”, photographies, peintures, collages.
Nantes, 12 et 13 septembre 2015.

“La Jungle”, Land Art, installation réalisée avec Laurent Jeanne.
AELO, Corcoué sur Logne, 20 juin au 31 août 2015.
l’Art prend chair Haute-Ile, Rezé, 13 et 14 juin 2015.
l’Art dans les jardins, Château-Gontier, 2 et 3 mai 2015.

Vente d’Art contemporain, photographies.
Hôtel des ventes Talma, Nantes, 26 mai 2014.

“Dans la boite” l’Art prend l’air à Haute-Ile, installation photographique.
Rezé, 17 et 18 mai 2014.

“Ombres, reflets et mondes en décalage”,
photographies.
AELO, Corcoué-sur-Logne, 1 au 29 mars 2014.

“La vie du fond de mon verre”, photographies.
Galerie Le Rayon vert, Nantes, 16 novembre au 5 janvier 2014.

“Biotope” Quinzaine Photographique Nantaise.
Galerie du Rayon Vert, Nantes, septembre 2013.

“l’Art prend l’Air”,
Rencontre avec le public.
Atelier personnel, Nantes, 18 et 19 mai 2013.

“Drops” (Have you ever been to Switzerland), installation photographique.
L’Art dans les jardins, Château-Gontier, mai 2013.

“Bordéliques”, avec Izabeau Jousse.
Galerie Montesquieu, Nantes, octobre novembre 2012.
Galerie de l’Europe, Paris, décembre 2012.

“So Nantes”, photographies
Galerie Le Rayon Vert.
Nantes, juin 2012.

“l’Art prend l’Air”,
Rencontre avec le public.
Atelier personnel, Nantes, mai 2012.

“Cannes sur Pilotis”, photographies.
Galerie Le Rayon Vert, Nantes, décembre 2011.

“Fêtes des sapins”, installation réalisée avec Laurent Jeanne.
Atelier Saturne, Nantes, novembre 2011.

Vente d’Art contemporain, photographies.
Hôtel des ventes Drouot Montaigne, Paris, février 2011.

“Cours-Ju, et autres miracles”, photographies.
Marché de l’Art, Atelier Saturne, Nantes, décembre 2011.

“Voyage, Voyage”, photographies.
Atelier Marion Cicéron, Saint-Aignan de Grand-Lieu, mai 2009.