Claude Bastide

Photographies

Claude Bastide fut remarqué par de grandes agences de presse et d’illustration et décida alors de faire de cet art son métier. Il fut ainsi premier assistant d’un grand photographe de mode, collabora avec diverses agences réputées (PIX – illustration générale – OROP – people), réalisa des visuels pour la publicité, des illustrations pour les magazines, des photos de plateau et de nombreux portraits d’artistes ou de pilotes automobiles sur les circuit de Formule 1.
Sans cesser de proposer ce type de prestations et fort de cette maîtrise acquise, il a décidé de revenir aux racines de son art en développant l’univers créatif qui lui correspond, centré sur la femme, tantôt femme-fée, femme-ange, gamine fleur, petite-fille d’Eve, femme nimbée de douceur et d’ingénuité dont la nudité surprise dévoile la fragilité, mais une fragilité que la candeur rend désarmante, femme dont la pureté puise aux mystères d’avant les débuts du monde, évidence perdue d’un Eden où l’existence de la pudeur serait avouer celle de la perversion. Le regard sensuel de l’objectif se teinte du filtre de la surprise émerveillée dans l’œil du photographe, dans une dialectique singulière et passionnante où semblent se mêler possession désirante et fascination révérente pour ce que l’univers a créé de plus beau. Il est de la mission du photographe de révéler la dimension de ce mystère mais non sans précaution. Le mot délicatesse vient à l’esprit. Et quand la représentation vient flirter avec quelques codes érotiques, l’impression coquine se trouve courcircuitée par l’expression connexe d’une innocence et par la déférence du regard. 
Tout en révélant leur charme, la lumière auréole et protège ces gracieuses idoles d’une membrane délicate à l’image matérialisée de ce cocon de soie qui dans la série « bulles de femmes » les voile autant qu’il les dévoile, les abrite autant qu’il les séquestre, joue en distance autant qu’en transparence. 
Les images que crée Claude Bastide sont un espace d’enchantement qui capte les sens. Quand on s’absorbe dans la contemplation d’une de ces photos, on finit par entendre des rires, ou le léger bruit du vent, ressentir la caresse de l’atmosphère, et même en sentir les arômes par une synesthésie retrouvée. La représentation est respirante, poreuse, tactile.
Depuis peu, basculant l’énergie du yin vers le yang, Claude Bastide engage ses héroïnes dans des combats plus incarnés, avec la connivence du photographe elles se font porte-parole et le spectacle se met à interpeller le spectateur, retournant vers lui le regard de l’objectif. Ou l’on voit percer plus clairement une dimension, qui ne se laissait jusque-là que deviner, dans l’interaction que le photographe entretient avec ses sujets, celle de la complicité et du miroir.

An PRA
pour ART-MACC

Les plus observateurs remarqueront sans doute au delà de l’instant “t” quelques petites touches de rébellion contre la pudibonderie fallacieuse de notre époque.

Représenté par la Galerie N°1 - Paris XIII
1° Prix Composition Graphique - Salon Internationale Arts et Peinture du LIONS CLUB
Prix d'honneur du Jury - Salon National d'Art - Les Aix d'Angillon

Octobre 2017: Exposition collective "L'Art du Nu" - Concept Store Gallery - La Baule
Aout - Septembre 2017: Exposition collective Art Design Show - Art Gallery - Le Lavandou
Juin 2017: Salon National d'Art - Les Aix d'Angillon
Mai 2017: Salon International Arts et Peinture du LIONS CLUB - Palais d'Auron à Bourges
Novembre 2016: Mise en vente aux enchères d'une photographie à la salle des ventes Rossini - Paris
septembre 2016: Hall de la Mairie de Bourges - Cher
mai 2016: PRINTEMPS DE LA PHOTOGRAPHIE - Romorantin Lanthenay - Cher
mai 2016: GMAC Bastille avec la Galerie N#1 (stand 66)
avril 2016: VIVE LE PRINTEMPS exposition collective à la Galerie N#1 - Paris XIII
avril 2016: EXPOSITION INAUGURALE collective à la Galerie ARTURO MACCAGNI
Rosny-Sous-Bois
avril 2016: SALON ART3F Lyon avec la Galerie N#1
février 2016: SALON 4ART Halle des Blancs Manteaux - Paris IV - avec la Galerie N#1
février 2016: LOVE ETC... exposition collective à la Galerie N#1 - Paris XIII
novembre 2015: exposition collective "Le Coin des Photographes" - Salon de la Photo - Paris Porte de Versailles